Cœur et Gymnastique Holistique

Scan-IMAGE-COEUR

Je relate ici ma propre expérience d’opération à cœur ouvert en tant que Praticienne en Gymnastique Holistique et Ostéopathe. Il allait de soi que je pouvais utiliser mes connaissances pour lier  Cœur et Gymnastique Holistique pour ma convalescence.

A quatre semaines post-opératoires, ma tentative de m’allonger à même le sol pour une simple prise de conscience a échouée lamentablement. J’avais la sensation que la couche de mon dos  qui reposait sur le tapis– tel que la fine pellicule de la glace d’un lac qui commence à geler –allait cédait sous le poids de la gravité ; que tout le chef d’œuvre chirurgical à l’intérieur du médiastin,  y compris à l’intérieur du cœur ouvert et réparé, allait céder dans un bain de sang tel un barrage qui lâche dans une grande violence.… Mon thorax explosait. Ce nouveau cœur battait la chamade, cognait partout jusqu’à la carotide. En spectatrice à l’extérieur, j’observais la tournure que prenait mon essai. Le week-end qui suivait, à plusieurs reprises j’ai failli appeler  le 15 … rester calme, respirer doucement, bouger le moins possible, pas m’affoler, mais j’étouffais comme en sortant de la table d’opération, où je n’avais plus d’air. Le seul et unique moment d’angoisse très intense. Lundi matin je me suis trouvée dans le cabinet du spécialiste. «  Votre valve est bien étanche ! ».

Je dormais bien dans un lit, quelle différence donc avec à plat le sol ? La Gymnastique Holistique n’était pas pour maintenant ! J’ai donc attendu la 9 ème semaine, les cicatrisations enfin terminées, celles visibles à l’extérieur et probablement celles à l’intérieur pour m’employer de me rééduquer toute seule.

Mon attention partait particulièrement vers le diaphragme  et thorax, le contenant et le contenu. Le diaphragme, les fascias de glissement, raides, pas dans leurs courses habituels ; le triangulaire du sternum qui me bloquait comme une bride. Mon appareil phonatoire. Ce n’était pas ma voix ; l’intubation et la fibroscopie transoesophagien. Le psoas et le bassin pas fonctionnels dû à la cicatrice pour la circulation extracorporelle…. et mes pieds.Ce corps que je connaissais bien et qui était le mien, mais là,  tout avait changé, il fallait simplement l’accepter.Mes pieds avaient perdu leur rôle de support, le sol n’était plus sous mes pieds. Absence du support, toute la personne un château branlant …Du travail en perspective, en dehors  d’essayer de marcher tout simplement et monter et descendre les escaliers, sans être immédiatement en arrêt…pousser les limites toujours un peu plus loin.

Pour cette rééducation et apprivoisement de mes potentialités,  les matériels   de Gymnastique Holistique  suivants étaient utilisés: balles, baguettes, bâtons, brique, sac de riz.

  1. Travail des pieds
  • pour les pieds tous les mouvements des pieds sous toutes les formes
  1. Travail du bassin du sacrum et de la taille sous toutes les formes
  1. Travail à visée diaphragmatique et  le thorax dans son ensemble
  • Balles dans taille, creux d’aisselle, nuque pour faire ventiler le diaphragme
  • Sac de riz dans taille et sur le sternum
  • Auto-massage des intercostaux, et du sternum
  • Étirement de la taille et des côtes à travers la position en décubitus latérale, bras allongés dans le prolongement du thorax ou pas
  • Le Charleston
  • Pattes de lion et bouquet de violette
  • La tête sous l’aile pour l’orifice thoracique supérieur
  • Ouverture du Thorax
  • Angle de Charpy
  • Souffler dans une paille
  • Bâtons dans le dos, et travail de la langue
  1. Travail de la vue ( déperdition de l’acuité visuelle due aux anesthésies générales)
  • Travail des yeux sous toutes ses formes
  1. Travail de la voix
  • Lire à haute voix, chanter, travail des lèvres et mimiques de la bouche
  • La tête sous l’aile
  • Vocalises apprises par Iseult Welsch[1] pour réveiller le diaphragme

Il va de soi que  cette simple énumération n’est pas complète, en ce qui concerne l’étendu possible du travail réparateur qui est la Gymnastique Holistique .

Ce travail quotidien que je varie, me permet de structurer, rassembler, les parties malmenées, de retrouver  une unité, d’intégrer cette expérience dans le vécu du présent.

[1] Yseult WELSCH est psychophoniste, élève de Marie-Louise Aucher

 

 

Texte rédigé par Christiane Boutan -Laroze
Photo : source inconnue

One Comment

  1. Lise Sirois
    48 années ago

    Merci beaucoup d’avoir partagé cette expérience qui nous prouve une fois de plus s’il en était besoin la chance qu’on a de connaître ce précieux travail et cette attitude fondamentale de présence à soi. Merveilleuse Gymnastique Holistique!

    Reply

Laisser un commentaire