Les Lombo-Sciatalgies de la femme enceinte

Ehrenfried et Périnatalité : les Lombo-Sciatalgies de la femme enceinte

Dans  le cadre de la grossesse, nous pouvons rencontrer deux types de lombo-sciatalgies  de la femme enceinte : -des vraies et des « fausses »
 Définition Les lombo-sciatalgies sont des irritations ou inflammations, voire compression le long des racines nerveuses de L1 à S1/S2 dues à un conflit disco-radiculaire.  Elles s’expriment localement ou sont associées à une irradiation le long des racines nerveuses énumérées provoquant des douleurs, blocages articulaires, voire une immobilisation totale de la femme enceinte.

85% Des femmes enceintes éprouvent des douleurs du dos durant leur grossesse.
Normalement chez une jeune femme primipare, sans souci de problème ostéo-articulaire au préalable, cette période de périnatalité qui va de la fécondation au 6ème jour après la naissance ne pose pas de souci particulier en dehors de l’adaptation du corps de la future mère à la grossesse.

Nous avons arbitrairement scindé la grossesse en trois trimestres durant lesquels les lombo-sciatalgies –vraies et fausses– peuvent survenir, avec des causes différentes, pour adopter les réponses possibles de la Gymnastique Holistique- méthode du Dr. Ehrenfried.

En ce qui concerne la Gymnastique Holistique-méthode du Dr. Ehrenfried, une femme enceinte pourra donc tout faire, avec des adaptations de confort nécessaires, en tenant compte de ses conditions physiques connues par son praticien habituel en Gymnastique Holistique qui la suit habituellement.

L’ossature du bassin de la future mère va subir des transformations et des mises en tension des structures anatomiques un peu plus prononcées qu’en dehors de cette période de gestation.

Le bassin osseux est composé du sacrum, des deux iliaques, du coccyx.  Nous pourrons rajouter  les deux coxo-fémorales  qui vont former avec la cinquième vertèbre lombaire une unité fonctionnelle. Ces éléments  travaillent en harmonie avec la colonne vertébrale qui est posée sur le sacrum. Les attaches ligamentaires jouent un rôle important. Le bassin est un lieu d’accueil pour la nidation et le développement de l’embryon : il obéit aux lois de la statique : il doit être solide. Le bassin joue aussi un rôle en tant quelieu de passage : il obéit aux lois  de la dynamique : il doit être mobile.

Les attaches ligamentaires sont soumises à une grande contrainte lors de la grossesse mais aussi lors de l’accouchement. Les mouvements entre les différentes parties sont rendus possibles – parfois au-delà de la physiologie – à cause de l’augmentation de l’imprégnation hormonale (la relaxine).
I  Les Lombo-Sciatalgies du 1 er Trimestre
Il s’agit dans cette période souvent des douleurs qualifiées de lombo-sciatiques mais qui sont des « fausses sciatiques » car elles ne concernent que les sacro-iliaques : la douleur s’exprime au niveau de la fesse, en partant de la sacro-iliaque et en allant vers le grand trochanter,  sans irradiation réelle vers toute la jambe. L’origine de cette douleur réside dans les structures anatomiques  au niveau de la sacro-iliaque ou du  rapport entre la cinquième vertèbre lombaire et le sacrum. La douleur peut être due aussi à une tension sur le muscle piriforme.

Elles peuvent survenir :

  • chez une femme porteuse d’une grossesse gémellaire spontanée ou obtenue par une fécondation in vitro.
  • elles peuvent survenir suite à des séquelles de l’endométriose.
  • lors d’une scoliose avérée.
  • lors d’une dysfonction sur une sacro-iliaque.
  • suite à chute ancienne sur le coccyx, sacrum.
  • ou en cas d’une sciatique survenue lors d’une première grossesse.

La douleur va s’exprimer par une Sacro-ilite, inflammation d’une sacro-iliaque, due à une fragilité antérieure dans cette zone : souvent on est en présence d’une Psoïte (inflammation du Psoas) importante. La douleur est vive, provoquant des larmes, la marche est quasiment impossible, pas de position de soulagement, la personne arrive penchée en avant et tournée vers le côté opposé avec une boîterie à la marche. La colonne vertébrale dans sa portion lombaire est rigide et raide.

 

La prise en charge en gymnastique holistique durant le 1 er trimestre peut être à la fois à distance et locale. (Travail sur le bassin en local, travail sur  mâchoire, palais et langue, épaules à distance)

 

A distance :

 

1. Etirement de la mâchoire

 

Allongez- vous sur le dos, les deux jambes fléchies. La tête sur un annuaire ou une brique en bois. Ouvrez doucement la bouche sur plusieurs respirations, en lâchant la mâchoire, plusieurs fois de suite. Puis fermez la bouche et recommencez.

(Relâchement du plancher buccal : des chaînes antérieures du cou vont faciliter à distance le relâchement des diaphragmes thoraciques et pelviens (périnée). Travail chez la femme alitée possible +++)

 2. Travail de la langue :

Massage du palais dans le sens d’avant en arrière en commençant par la suture inter palatine puis un massage d’un hémi-palais, puis l’autre : on constate que, à distance,  le bassin, notamment le sacrum et les articulations sacro-iliaques se détendent.

 

Localement en cas de crise

1. Détente du diaphragme et des côtes basses à l’aide des balles (deux balles en mousse)

Allongez-vous sur le dos, petit coussin ou annuaire sous la tête, jambes fléchies, les bras le long du corps, un peu écartés du thorax ;  mettez les mains sur la partie inférieure du thorax. Posez les deux petites balles en mousse dans la taille, un de chaque côté. Laissez venir la respiration vers les côtes basses.

(On peut observer les modifications de diamètres de la cage thoracique. Travail chez la femme alitée possible.)

2. Posture de repos : Allongez-vous sur le dos, au sol. Posez les deux jambes sur un canapé. Respirez tranquillement.

3. Bercements(étirement des lombaires et travail sur les coxo-fémorales) Allongez- vous sur le dos, la tête repose sur une petite brique en bois : laissez venir un genou après l’autre sur la poitrine, maintenez les deux genoux en se berçant à droite, à gauche.( Forme d’automassage et étirement des lombaires, ouverture de l’espace discal postérieur.)

4. Travail des coxo-fémorales. Allongée sur le dos, on laisse venir un genou après l’autre sur la poitrine. Les deux genoux joints vont dessiner un infini.

5. Travail du Psoas (Détente charnière dorsolombaire + Sacro-iliaque) par l’ouverture du pli de l’aine.

6. Etirement du piriforme

7. Bascule du Bassin (rétroversion)

8. Périnée-Transverse-Langue : La combinaison : bascule du bassin, contraction du périnée, muscle transverse de l’abdomen et application de la langue contre le palais va provoquer une détente globale.

 

 

II  Les Lombo-Sciatalgies du 2ème Trimestre

Elles sont essentielles, ce sont des vraies sciatiques. On est en présence d’une augmentation du poids du corps de la future mère, d’une accentuation de la lordose lombaire. L’étirement ligamentaire de l’utérus, l’étirement de tous les ligaments du bassin et vertébraux atteignent progressivement leur maximum.

 

La statique modifiée de la femme enceinte
1. Modification du corps utérin  
L’utérus augmente de taille, de volume , de poids  et de forme. Non gravide ,il se trouve en situation intrapelvienne .
Durant la grossesse tout change :
-à 2 mois de grossesse il se trouve au bord supérieur du pubis ,
-à 4 mois et demi de grossesse il se trouve à l’ombilic.
 et à terme il est à 32 cm du pubis .
L’utérus  passe enlongeur de 5 à 6 cm non gravide à 31 cm à terme.
Sa largeur passe de 4 cm à 23 cm à terme.
Dans le premier trimestre, le développement longitudinal et transversal du corps utérin est presque identique, au cours du 2 ème trimestre celui de la largeur l’emporte, au cours du 3ème trimestre la croissance longitudinale est plus importante.
Forme :
A 2 mois l’utérus est sphérique, semblable à une orange, au 3ème mois semblable à un pamplemousse, puis cylindrique puis ovoîde.
Poids
Il passe de 200g à 3 mois de grossesse, à 1200 g à terme.
Capacité
 4 à 5 L
La face postérieure de l’utérus gravide est en rapport avec la 3ème vertèbre lombaire( rapport avec la veine cave inférieure) latéralement il est en rapport avec les muscles grands psoas, le fundus utérin est en rapport au niveau de L1 avec  le côlon transverse, il refoule l’estomac en arrière( aigreurs, reflux)
Les ligaments génitaux
Tous les ligaments subissent une élongation.
Les ligaments ronds deviennent verticaux .
Les ligaments utéro-sacraux ascensionnent et rendent le cul-de-sac recto-utérin plus profond.
Les ligaments larges s’étalent à fur et à mesure que l’utérus augmente de volume.
2. L’hyperlordose lombaire
Avec l’augmentation de la taille et du volume de l’utérus, le promontoire sacré va basculer en avant.La lordose lombaire physiologique va s’accentuer. Les ligaments du bassin, les ligaments vertébraux , sont allongés et ne jouent plus leur rôle de maintien sous l’influence hormonale.
Un mouvement brusque non adapté peut provoquer ainsi la contrainte sur la colonne vertébrale provoquant ainsi une vraie sciatique avec irradiation pouvant aller jusqu’au pied.
Mouvements Ehrenfried lors 2ème trimestre   : période lombo-sciatique
1. Etirement de la mâchoire
2. Travail de la langue
3. Travail du  Psoas( Détente charnière dorsolombaire + Sacro-iliaque)
4. Bercements
5. Etirement du Pyramidal
6. Détente du diaphragme et des côtes basses à l’aide des balles
7.  Bascule du bassin ( rétroversion)
8. Libération articulaire des sacro-iliaques
Allongez-vous sur le dos. Une jambe fléchie, la deuxième  jambe qui exécute le mouvement est allongée dans l’axe, le milieu du talon posé sur le sol. Une balle en caoutchouc est placée sous le genou de la jambe allongée. La jambe pivote autour du talon vers l’intérieur et vers l’extérieur (ce qui fait travailler tous les ligaments de la coxo-fémorale mais aussi provoquer une fermeture et ouverture de la sacro-iliaque) Répétez le même mouvement de l’autre côté.
 9. Dos rond – dos creux
Pour faire le mouvement en dos rond, vous êtes en quadrupédie, les jambes écartées de la largeur de vos épaules, tête relâchée, qui penche sans excès. Cherchez à lâcher la tête, courbez vos vertèbres dorsales et lombaires« en dos rond », arrondissez toute la colonne vertébrale doucement. Abaissez le coccyx vers l’arrière comme si vous vouliez amener les ischions et le coccyx entre les cuisses, cherchez à arrondir la région de la taille .Partez ensuite avec votre «  dos rond » en «  dos creux » en relevant la tête. Ce mouvement va mobiliser le bassin sur les hanches, rendre les mouvements pelviens et du bassin plus souples. Ces mouvements préparent le bassin à la rétroversion, rétroversion nécessaire lors de l’accouchement.
Le mouvement du   dos creux : Il est possible chez la femme enceinte jusqu’au 7ème ou 8ème mois, en fonction de sa forme physique.
Vous êtes en quadrupédie, les jambes écartées de la largeur de vos épaules, tête relâchée (elle penche sans excès). Partez en dos rond et à partir de la position du dos rond maximale, vous redressez un peu la tête en direction du plafond, vous creusez légèrement entre les omoplates, vous laissez creuser un peu les lombaires et laissez suivre doucement le sacrum et le coccyx :
Le but du mouvement est de mobiliser le bassin doucement sur les hanches,  de rendre les mouvements pelviens et du bassin souples et de préparer le bassin à l’antéversion nécessaire lors de l’accouchement.
 10. Collier de perles
Allongez-vous sur le dos, les jambes fléchies, écartées de la largeur de votre pied.
Faites une petite bascule du bassin, en prenant appui sur vos pieds, puis revenez au repos. Puis à nouveau faire une petite bascule du bassin, laissez décoller la pointe du coccyx, puis le sacrum, comme si un petit filin était accroché sur le pointe du coccyx tirant en direction loin de vous, ceci sur « le souffler ». Sur l’inspiration vous maintenez la position acquise et puis sur « le souffler » continuez à décoller les lombaires basses en laissant installer une petite cuvette dans le bas ventre. On ne monte pas trop haut. Puis, sur «  le souffler » on redescend doucement, étage par étage, à l’inspiration on reste dans la position acquise,  le coccyx toujours suspendu en l’air jusqu’au moment où sacrum et coccyx se posent.
 La détente du psoas, laisse la place au bébé, atténue l’hyperlordose de la colonne vertébrale.

 

 11. Travail des sacro-iliaques en décubitus latéral, balle en caoutchouc entre les genoux
Vous êtes allongée en décubitus latéral, tête sur une brique. Les deux genoux sont repliés à hauteur du bassin à 90°, les deux bras sont allongés devant vous. La balle en caoutchouc entre vos deux genoux.
Vous laissez avancer doucement sur l’expiration le bras et le genou du dessus sur le bras et le genou en dessous et vous revenez en inspiration à votre position de départ. Puis vous faites le même travail en reculant bras et genou vers l’arrière. Revenez sur le dos et observez votre manière d’être posée sur le sol. Puis vous vous installez du 2ème côté pour faire le même travail (Grande libération de deux sacro-iliaques.)
  12Coussin de riz sous la taille (détente du diaphragme et relâchement viscéral).
  13Ouverture du thorax (détente du diaphragme, ouverture de la taille, étirement du carré des lombes donc moins de pression sur la colonne vertébrale).
III  lombo-sciatique du 3è trimestre
Il peut s’agir de fausses ou de vraies lombo-sciatiques.
Soit nous avons un blocage articulaire sur une sacro-iliaque, qui donne un tableau semblable à une vraie sciatique sauf que la douleur reste à la hauteur du bassin, au maximum vers l’arrière de la cuisse. Soit nous sommes en présence d’une vraie sciatique avec une douleur irradiant jusqu’aux pieds.
En méthode Ehrenfried nous pouvons proposer :
1. Position de repos
Allongez-vous sur le dos au sol, la tête repose sur un coussin ou sur une brique en bois .Posez vos jambes sur une chaise (canapé) et laisser vous respirer. Cela va alléger votre douleur du dos.
2. Assis à califourchon
Asseyez vous à califourchon sur une chaise, les deux bras en appui sur le dossier.Prenez conscience de vos deux ischions. Roulez sur vos deux ischions pour délordoser votre dos.( Décharge de la colonne vertébrale)
3. Balle en caoutchouc entre les genoux.
Vous êtes allongée en décubitus latéral, tête sur une brique. Les deux genoux sont repliés à hauteur du bassin à 90°, les deux bras sont allongés devant vous. La balle en caoutchouc entre vos deux genoux.
Vous laissez avancer doucement sur l’expiration le bras et le genou du dessus sur le bras et le genou en dessous et vous revenez en inspiration à votre position de départ. Puis vous faites le même travail en reculant bras et genou vers l’arrière. Revenez sur le dos et observez votre manière d’être posée sur le sol. Puis vous vous installez du 2ème côté pour faire le même travail (Grande libération de deux sacro-iliaques.)
4. En Dl balle sous la tête , faire des ronds de tête sur la balle
5. En DL bras allongé sur la taille faire avancer, reculer l’épaule.
Conclusion

La Gymnastique Holistique-Méthode du Dr Ehrenfried est un excellent outil d’accompagnement de la femme enceinte durant sa grossesse. Elle permet à la future mère de connaître profondément son corps. Le praticien s’efforcera d’être à l’écoute de ses maux divers et il trouvera les réponses individuelles adéquates pour répondre à ses besoins.

Bibliographie
Blandine Calais-Germain, « Le périnée féminin et l’accouchement », 2000, Editions DésIris, Méolans-Revel, ISBN 2-907653-36-9
I.A.Kapandji, Tome 3 « Physiologie articulaire », Tronc et Rachis, 1975, Maloine S.A. Editeur, 5éme Tirage 1975, Paris, ISBN 2-224-00617-3
Frank. H. Netter, « Atlas d’Anatomie Humaine », 1997, Novartis, East Hanover, New Jersey, 2 ème Editions Maloine, ISBN / 2-224-02593-9

Texte redigé par Christiane Boutan-Laroze

Laisser un commentaire